Escalade à l’aiguillette d’Argentière – La Biscante

par *V* ~ Dimanche 18 juillet 2021

Date 18 juillet 2021
Cotation D / I / 5b
Altitude au sommet 1893 mètres
Dénivelé positif Approche : 450 mètres
Voie : 100 mètres
Durée aller-retour Pas regardé la montre ;)
Carte IGN 3630 OT Chamonix - Massif du Mont-Blanc
Topo Lien vers Camptocamp
Météo Grand soleil, chaud
Accès Départ du parking de Tré le Champ, entre Argentière et le col des Montets


Voilà bien longtemps que nous n’avons pas fait de grande voie d’escalade. Et voilà encore plus longtemps que cette aiguillette d’Argentière me fait du l’oeil, depuis que je l’ai vue sur le tour du Mont Blanc. Treize ans déjà ! « L’alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé » disait Gaston Rébuffat. Il est donc temps de lui rendre visite.

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere



Désireux de faire une belle et longue journée de grimpe, nous montons la veille dans la vallée de Chamonix. Après un bon resto entre centre-ville, on reprend le fourgon pour passer la nuit au col des Montets, où nous sommes loin d’être seuls, mais quand même au calme.

On se lève tôt le lendemain matin, et nous sommes parmi les premiers à attaquer la montée en direction du lac Blanc. J’adore toujours autant ces moments où la nature s’éveille avant la foule attendue ce jour. Le ciel bleu et le Mont Blanc sont magnifiques mais un petit vent parfois désagréable souffle. Après quelques virages en forêt on débouche en balcon avec une vue toujours aussi incroyable sur le massif du Mont Blanc. Même si on connaît le paysage presque par coeur, on ne s’en lasse pas.

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere



On ne traîne pas, et on arrive bientôt au pied de l’aiguillette d’Argentière, située juste avant les premières échelles qui montent au lac Blanc. Autant dire qu’on va avoir des spectateurs. Il faut longer la la falaise par une petite sente pour trouver le départ. Vue sous cet angle, l’aiguillette n’est pas très impressionnante, c’est une succession de trois petits clochers qu’on va traverser.

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere



On s’équipe et on attaque la première longueur. Le 4c annoncé nous semble bien sévère. Après vérification du topo, nous ne sommes pas au bon départ. On se déséquipe, on remonte de quelques mètres pour trouver la bonne voie, on se ré-équipe… Bref, ça occupe ;)
Une fois partis dans bonne dalle facile, les choses se déroulent plus simplement. Une enjambée entre deux falaises et un petit rappel pimentent le parcours. On n’est pas très rapide mais peu importe, on n’est pas pressé. Les randonneurs et les bouquetins font office de spectateurs, le cadre fait le reste.

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere


La dernière longueur est jolie : d’abord sur l’arrête, puis une traversée un peu plus fine, puis droit devant en direction du sommet. Il faut un peu de sang froid pour se dresser sur le sommet, très effilé, où l’on tient à peine à deux personnes, mais quelle ambiance !

photo montagne alpes escalade grande voie aiguilles rouges chamonix cheserys aiguillette argentiere



En un seul rappel nous sommes de retour sur la terre ferme, accueillis par un bouquetin. C’est l’heure du pique-nique et de reprendre des forces avant de continuer la journée aux dalles des Chéserys.

Concert à la Batterie

par *V* ~ Dimanche 11 juillet 2021

N’étant guère motivés pour bouger ce week-end, le Fort de la Batterie constitue un joli but de balade. Un nouveau sentier récemment créé permet d’éviter la piste large et monotone. Depuis la terrasse, la vue est toujours aussi belle sur la région, jusqu’au Mont Blanc.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie



Après un chouette concert dans le cadre de la Tournée des Refuges, on profite du coucher de soleil. Une belle soirée, bien rentabilisée.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie


Echec à la Levanna Occidentale

par *V* ~ Dimanche 20 juin 2021

Date 19 et 20 juin 2021
Cotation F
Altitude maxi 3034 mètres
Dénivelé positif 1er jour : 730 mètres
2ème jour : 275 mètres
Durée aller-retour 1er jour : 2h15
2ème jour : 4h
Carte IGN 3633 ET Tignes - Val-d'Isère - Haute Maurienne - Parc National de la Vanoise
Topo Lien vers Camptocamp
Météo 1er jour : soleil
2ème jour : couvert
Accès Depuis Chambéry, traverser la Maurienne puis la Haute-Maurienne jusqu'à Bonneval-sur-Arc. De là, rejoindre le hameau de l'Ecot, au bout d'une petite route. Parking au fond de la route, en cul-de-sac.


Voilà bien longtemps que nous n’avons pas chaussé les crampons… Même si la météo s’annonce moyenne pour ce week-end, c’est l’occasion d’y remédier. On se rend donc en Haute-Maurienne, un coin que l’on avait beaucoup aimé pour faire l’Albaron, et aussi plusieurs sorties en hiver ou à l’automne.

Au démarrage du hameau de l’Ecot, on commence par un bout de piste plate, puis on remonte dans les alpages. La luminosité est très particulière, en raison de poussières du Sahara qui font un drôle de voile atmosphérique.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale



Après quelques virages, on rejoint un replat et une jolie cascade issue du ruisseau du Montet Vardettes.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale



Encore une bosse, et on atteint le vaste cirque assez plat de Plan Sec. On aperçoit le refuge du Carro au loin, dont la couleur se confond avec celle du paysage.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale



On traverse un névé en dévers un peu pentu mais bien tracé, puis on arrive très vite au refuge du Carro, notre objectif du jour. C’est un joli vieux bâtiment en pierres. Le refuge est plutôt calme ce soir, nous ne sommes qu’une petite vingtaine de personnes. Le ciel se couvre en soirée et les nuages lâchent même quelques gouttes, on n’est pas très optimistes pour le lendemain.

Après un réveil un poil avant 5h, nous sommes prêts à partir 30 minutes plus tard. Le ciel est bien couvert, la température trop douce, le regel inexistant… Bref, les conditions ne sont pas top. On démarre sans frontales, avec les premières lueurs du jour. L’objectif est de monter au sommet de la Levanna Occidentale, à près de 3600 mètres d’altitude. Il n’y a plus vraiment de glacier, et en fin d’été l’itinéraire peut se faire avec de simples chaussures de randonnée. Mais pour l’heure, la neige est encore bien présente.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale


On contourne les lacs proches du refuge, puis on monte un petit couloir un peu raide et neigeux. Les premières impressions ne sont pas si mauvaises, la neige est plus dure qu’espéré.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale


Malheureusement, cela ne dure pas. En arrivant sur une partie moins pentue, on commence à s’enfoncer sérieusement. On contourne au maximum les plaques de neige en passant par les rochers. Mais les conditions sont de pire en pire, car il y a de plus en plus de neige, et celle-ci est de plus en plus molle. On s’enfonce souvent jusqu’en haut des cuisses, et parfois jusqu’à la poitrine.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale



Au col des Pariotes, on se rend à l’évidence : impossible d’aller plus loin, on vient de passer pas loin d’1h à faire 150 mètres de dénivelé. On n’a pas trop de regret car la météo est de plus en plus couverte. On décide de basculer de l’autre côté du col pour rentrer à la voiture en faisant une boucle par les sources de l’Arc.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale


Le coin est bien sauvage, nous sommes seuls sur cet itinéraire, et passé le col il n’y a plus aucune trace sur la neige. En été il existe à priori une vague sente. Mais à cette saison elle est encore recouverte par la neige. Un petit coup de GPS est quand même bien utile pour descendre au plus facile entre les falaises.
Après un bon 300 mètres de descente dans la neige, on retrouve l’herbe, et on tombe pile poile sur un semblant de sentier qui doit correspondre à la descente des alpinistes. On rejoint enfin le bon sentier de randonnée un peu plus bas. Il ne reste plus qu’à le suivre pour retrouver la vallée, puis les 3 km de plat jusqu’à l’Ecot.

photo montagne alpes alpinisme savoie haute maurienne bonneval sur arc carro levanna occidentale


On a joué, on a perdu, mais on a quand même gagné une jolie boucle très sauvage ! On reviendra sans doute dans le futur par meilleures conditions.

Cascades du Hérisson

par *V* ~ Samedi 12 juin 2021

De passage dans le Jura le temps d’un week-end avec des amis, on en profite pour faire une petite marche aux cascades du hérisson. Le coin est bien fréquenté. Avec tout cet enchaînement de cascades dont certaines font plus de 60 mètre de haut, on comprend aisément pourquoi.

photo montagne jura randonnée rando cascades hérisson

photo montagne jura randonnée rando cascades hérisson

photo montagne jura randonnée rando cascades hérisson



Mine de rien, une jolie balade d’un peu plus de 7 km pour 250 m de dénivelé. Pas si mal pour les petites jambes.

Rochers de la Bade

par *V* ~ Dimanche 6 juin 2021

Date 6 juin 2021
Dénivelé positif 820 mètres
Altitude au sommet 1850 mètres
Durée 4h30
Météo Très couvert, brouillard
Carte IGN 3432 OT Massif des Bauges
Accès Depuis Chambéry, rejoindre Aillon le Jeune. Dans le village, tourner à droite en direction de la station d'Aillon, puis monter à la Chartreuse d'Aillon. Parking juste avant la Chartreuse.


La météo est très maussade en ce premier week-end de juin. Mais c’est l’été, donc il est interdit de rester 2 jours dans le canapé. On se décide pour une petite randonnée dans les Bauges, au-dessus des Aillons, un coin que l’on ne connaît pas très bien. Direction les rochers de la Bade, ou de la Badaz selon les versions.

Au départ de la Chartreuse d’Aillon on commencer par monter par la route goudronnée jusqu’au hameau de Folliet, puis on bifurque dans la forêt. Passé quelques intersections, on attaque une portion assez raide, avec une traversée un peu exposée sous une grotte, rendue glissante par l’humidité de ces derniers jours. Le sentier est à peine tracé sur la carte mais pourtant bien existant sur le terrain, un balisage bleu est présent tous les 50 mètres, impossible de se perdre.
Le sentier redevient plus roulant lorsqu’on sort de la forêt. On attaque une crête agréable, parfois un peu effilée.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz


A l’approche du sommet, on retrouve quelques portions alpines où il faut poser les mains. A peine plus de 2h après le départ, nous sommes déjà au sommet. Brume et nuages nous accueillent au sommet, dommage. Ils s’éclaircissent parfois pour nous laisser voir le Margériaz en face, et la suite des crêtes jusqu’au col de Cochette.
On hésite à parcourir la suite de cette crête, qui doit être fort agréable par beau temps. Mais aujourd’hui, avec la météo et le sol glissant, cela présente peu d’intérêt.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz


Après un court pique-nique, on revient donc par le même sentier. Ce n’est pas mon terrain préféré pour la descente, mais ça passe sans trop couiner. Retour à la voiture sans avoir été mouillé par la pluie, pas si mal pour une journée où la météo annonçait plus moche que ça.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges chambéry aillon margeriaz rochers bade badaz