Archives de la Catégorie 'Randos diverses'

Dent du Chat et via ferrata du Roc de Cornillon

par *V* ~ Dimanche 15 mai 2016

Date 15 mai 2016
Dénivelé positif 1060 mètres
Altitude au sommeti 1390 mètres
Durée 7h30
dont 2h45 pour monter au sommet,
et 1h15 pour la via ferrata
Cotation via ferrata AD+
Météo Soleil
Carte IGN 3332 OT Chambéry Aix-les-Bains Lac du Bourget
Accès Depuis Lyon rejoindre St Genix sur Guiers, Yenne puis Chevelu. Se garer au niveau du hameau de Servagette.


L’objectif d’aujourd’hui est clairement affiché : se refaire la « caisse » et les cuisses après la pause de l’hiver, en prévision de quelques courses d’alpinisme dans les prochaines semaines. La neige étant encore présente à haute altitude, il faut donc partir bas si on veut avaler du dénivelé. On charge volontairement les sacs à dos, car nous prévoyons de coupler rando et via ferrata.
On démarre part un échauffement tranquille à travers quelques champs et villages. Une fois passé Vernatel, le sentier attaque le raide dans la forêt. Les cuisses chauffent, et on avale le dénivelé assez rapidement. La Dent du Chat est un sommet assez fréquenté, mais ce versant est extrêmement calme, car la plupart des randonneurs choisissent un itinéraire plus court au départ du col du Chat. La végétation n’est pas trop dense, on aperçoit régulièrement de jolies vues sur le Bugey et l’avant-pays Savoyard.

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



Quelques bouts bien raides plus tard, nous arrivons au col de la Vacherie. De là, nous empruntons les crêtes jusqu’à contourner le sommet. Quelques échelles et câble facilitent le franchissement des dernières difficultés. La vue au sommet est superbe. En effet, malgré l’altitude modeste, le sommet est bien dégagé de ses voisins, et la vue porte donc très loin : Mont-Blanc, Aravis, Bauges, Chartreuse, Belledonne, l’immense lac du Bourget… Presque toutes les Alpes du Nord sont visibles à l’est, sans parler des plaines et sommets plus modestes à l’ouest. Voilà un panorama parfait pour la pause pique-nique !

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



On repart par le même sentier, et on continue la longue crête jusqu’à rejoindre le Roc de Cornillon, où se situe une belle via ferrata, réputée aérienne. L’escalade nous a habitué au « gaz », on ne craint donc pas trop le vide, même si les premiers pas sur les fines planches sont toujours impressionnants. On contourne ainsi progressivement la falaise, jusqu’à arriver à une échelle qu’il faut descendre face au vide, puis un petit passage « boîte aux lettres » en tunnel à travers la roche. La suite est plus facile, mais ça bouchonne un peu avec la fréquentation. Entre les enfants qui hurlent (à priori le petit Colin n’a pas trop aimé l’expérience de la via…), et les kékés qui veulent faire un chrono record sans assurage, le public est pour le moins varié…

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



La vue sur le lac du Bourget tout au long de la via est superbe. On rejoint facilement le départ, mais la journée n’est pas terminée ! Il reste encore à rejoindre le col du Chat, puis à descendre dans la forêt. La fatigue commence à se faire sentir, mais nous descendons malgré tout assez efficacement.

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



Voilà une bonne grosse journée terminée ! Nous sommes contents de voir que nous avons gardé une bonne forme physique malgré peu d’entraînement cet hiver. Nous voilà fin prêts pour attaquer l’été !

Quelques photos supplémentaires sont dans l’album photos de la Dent du Chat.

Plateaux du Vercors – Cabane de Chaumailloux

par *V* ~ Vendredi 6 mai 2016

Date 5 et 6 mai 2016
Dénivelé positif 1er jour : 880 mètres
2ème jour : 380 mètres
Altitude maxi 1800 mètres environ
Durée 1er jour : 3h20
2ème jour : 5h40
Météo Grand soleil
Carte IGN 3237 OT Glandasse - Col de la Croix-Haute - PNR du Vercors
Accès Depuis Grenoble, remonter la vallée du Trièves jusqu'à Chichilianne. Différents parkings possibles dans le village.


Ce week-end prolongé de mai marque le début du printemps en montagne. Il est donc largement temps de reprendre l’entraînement estival ! Nous avons rendez-vous avec des amis à Orpierre, dans les Hautes-Alpes, pour grimper. Mais nous allons auparavant profiter du déplacement pour faire un crochet par le Vercors, et randonner un peu. La voiture est indécemment chargée pour ce week-end : corde de couenne, corde à double pour la grande voie, matériel d’escalade, de randonnée, de bivouac, nourriture pour au moins 10 personnes pour 4 jours… Heureusement que nous ne sommes que deux dans la voiture.
Nous laissons donc cette voiture chargée à Chichilianne en début d’après-midi, en espérant que personne ne vienne la visiter durant les prochaines heures.

Nous démarrons la randonnée sous un soleil de plomb. Le magnifique Mont Aiguille sous surveille, et nous ne le perdrons guère de vue durant deux jours.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Après un court échauffement sur du plat, nous attaquons bientôt la montée en direction du Pas de l’Essaure. Certaines portions sont assez raides, et l’ombre de la forêt est la bienvenue. Le manque de sport de cet hiver semble se faire sentir, mais nous avons tout de même de bons restes car il ne nous faut qu’1h30 pour parcourir les 700 mètres de dénivelé. Nous débouchons tout à coup sur les plateaux du Vercors, et le paysage changement brutalement. Monsieur, qui découvre pour la première fois ce coin des Alpes, est enchanté. Je lui vante pourtant la beauté des lieux depuis de nombreuses années, mais l’altitude modeste de ces plateaux lui laissait imaginer un paysage moins grandiose.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Les familles sont nombreuses à randonner dans le coin, mais nous retrouvons un certain calme dès que nous nous éloignons de la cabane de l’Essaure. Après une bonne heure à alterner montées et descentes, nous bifurquons en direction du Pas de l’Aiguille. Le sentier est à l’ombre et en léger devers, nous sommes prudents pour traverser les quelques névés restant après l’hiver.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Nous arrivons enfin sur la prairie de la cabane de Chaumailloux. Le paysage bucolique est digne d’une belle carte postale : jolie cabane en bois à la curieuse forme hexagonale, bergerie, petit lac, prairie et sapins sur fond de Mont Aiguille. Seul le mémorial du Pas de l’Aiguille vient assombrir le tableau rappelle que plusieurs personnes sont mortes ici en 1944.
Évidemment nous ne sommes pas seuls à avoir prévu de dormir à la cabane ce soir. Nous faisons le plein d’eau à une source voisine. Au loin, quelques bouquetins vagabondent, apparemment peu gênés par les randonneurs. Nous profitons tranquillement de la fin d’après-midi pour nous reposer, nous balader et faire de nombreuses photos et même un petit timelapse au couchant.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Il ne reste plus qu’à attendre la nuit pour photographier le ciel étoilé. A l’écart des grandes villes, j’espérais trouver un ciel d’une belle pureté, mais la pollution lumineuse de la vallée du Trièves est plus important que je ne l’imaginais. La séance photo sera donc courte, tant pis !

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Le lendemain, la météo est toujours aussi belle. Comme à notre habitude, nous essayons de partir tôt afin de profiter de la tranquillité matinale. Ces moments en montagne sont ceux que je préfère : la nature est calme et s’éveille, la chaleur arrive doucement sans être écrasante, les rencontres avec la faune ne sont pas rares, et on a tout le temps de profiter d’une belle journée sans se stresser. Nous n’avons pas de but très précis en tête pour la journée, l’idée étant juste de vagabonder quelques heures sur les Hauts Plateaux au gré de nos envies.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


On part vers le sud-ouest en direction de la bergerie du Jas Neuf, puis on retrouve le GR93 qui traverse le Vercors. On l’emprunte un moment en remontant vers le nord jusqu’au col du Pison, puis on bifurque à nouveau vers l’est, via une sente peu marquée. Il faut être bien attentif pour ne pas la perdre ! Comme souvent sur ces plateaux, on alterne sans arrêt des courtes montées et descentes. On repasse près des bergeries du Jas Neuf, puis on part vers le nord. Une fois n’est pas coutume, nous avons emmené un GPS, et celui-ci nous est bien utile car les sentes sont peu marquées. En cas de brouillard, les plateaux du Vercors sont réputés comme étant très paumatoire, et on comprend facilement pourquoi ! Même avec le beau temps d’aujourd’hui, on a vite fait de s’écarter du chemin sans s’en rendre compte. Nous poursuivons ainsi vers le nord un moment, jusqu’à apercevoir la pointe du Grand Veymont, au loin.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille


Puis le sentier décrit une boucle qui nous ramène assez rapidement à la cabane de Chaumailloux. Il ne reste plus qu’à descendre le raide sentier du Pas de l’Aiguille, avec une vue magnifique sur le Mont Aiguille qui se dresse face à nous.

photo montagne alpes randonnee rando vercors plateaux refuge cabane chaumailloux mont aiguille

Une fois arrivés en vallée, il nous faut encore un peu de courage pour effectuer les derniers kilomètres sur du plat en pleine chaleur, et rejoindre Chichilianne.

La voiture retrouvée, nous partons en direction de Sisteron, mais pas par l’habituel col de la Croix Haute. Nous faisons en effet un détour pour déposer un sympathique auto-stoppeur à Châtillon en Diois, ce qui nous donne l’occasion de « visiter » la route du col de Menée, vraiment magnifique ! On en profite également pour emprunter le tronçon du route entre Luc en Diois et Aspres sur Buëech, que nous ne connaissions pas, et qui est tout aussi joli. Il y a encore tant de régions à visiter !

Toutes les photos de cette belle rando dans l’album photos de la cabane de Chaumailloux.

Balcons de Haute-Maurienne – refuge du Carro

par *V* ~ Jeudi 12 novembre 2015

Date 12 novembre 2015
Dénivelé positif 300 mètres environ
Altitude maxi 2730 mètres
Durée 7h45
Météo Soleil parfois voilé
Carte IGN 3633 ET Tignes - Val d'Isère - Haute Maurienne - Parc National de la Vanoise
Accès Depuis Bonneval-sur-Arc, emprunter la route du col de l'Iseran. Parking au pont de l'Oulietta.


La nuit dans le col de l’Iseran n’a pas été trop fraîche et bien calme puisque le passage du col est fermé. Le réveil dans le camion est matinal : il est seulement 6h lorsque nous sortons de la couette. A cette saison les jours sont courts et mieux vaut partir dès les premiers rayons de soleil. On traine un peu à se préparer et c’est vers 7h30 que nous démarrons la randonnée.
L’automne est déjà bien avancé, mais l’hiver ne veut guère arriver, nous allons donc pouvoir marcher à une altitude de plus de 2500 mètres quasiment sans neige. N’ayant que très peu marché cet été, on est contents de pouvoir se rattraper avant l’hiver !

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro



On quitte le pont de l’Oulietta par quelques lacets bien raides qui nous font rapidement gagner 200 mètres de dénivelé. On trouve ensuite un tranquille sentier en balcon avec une superbe vue sur les glaciers et l’Albaron que nous avions grimpé il y a 2 ans. L’herbe a une belle couleur orangée, et les sommets sont déjà délicatement saupoudrés par les premières neiges. Le sentier est plutôt sec, mais les quelques passages en neige nous font perdre un peu de temps à chercher l’itinéraire.

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro



On bascule derrière l’Ouille des Reys où l’on trouve un vallon assez enneigé. Une première pente descendante en neige est un peu exposée. Puis on enchaîne avec de grands dômes de neige où l’on prend plaisir à tracer.

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro



On remonte sur un versant plus sec, et on aperçoit enfin de refuge du Carro. Il reste encore au moins 30 à 45 minutes de marche pour le rejoindre. La neige a pas mal retardé notre progression, l’heure avance vite, on décide donc d’arrêter là pour aujourd’hui, en d’en profiter pour faire une longue pause pique-nique. Un gros troupeau de chamois est visible au loin, on passe un bon moment à les observer au calme.

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro



Le retour se fera par le même chemin, et on retrouve la voiture peu après 15h. On avait adoré ce bout de vallée en été, on n’est pas déçus de la découvrir à présent à l’automne.

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro

photo montagne alpes randonnee rando haute maurienne refuge carro



On rejoint Bonneval-sur-Arc afin de glaner quelques infos sur les possibilités de grimpe dans la vallée pour demain, mais l’office du tourisme est fermé. On tente ensuite ensuite sans succès Lanslebourg, ville fantôme à cette époque, Termignon puis Aussois. Tous les villages sont vraiment déserts à cette intersaison. Le camping d’Aussois est heureusement ouvert à l’année, et nous accueille ce soir, parmi les très rares autres campeurs.

Toutes les photos sont dans l’album photos des balcons de Haute-Maurienne.

Lac Guichard

par *V* ~ Mercredi 11 novembre 2015

Nous revoici dans le Scudo pour une virée automnale. Puisque la neige et l’hiver tardent à arriver, nous allons profiter encore un peu des activités estivales.
Afin de rentabiliser la route, nous montons au col de la Croix de Fer depuis Bourg d’Oisans. Dix minutes de marche nous conduisent au lac Guichard, miroir parfait des Aiguilles d’Arves. Le coin est bien connu, nous ne sommes pas les seuls photographes à profiter du coucher du soleil. Certains motivés sont même venus d’Italie. Il faut dire que ce balcon sur les magnifiques Aiguilles d’Arves vaut le détour (on fera juste semblant de ne pas voir un bout des remontées mécaniques de St Sorlin d’Arves qui traînent dans le coin).
Difficile cependant de varier les points de vue à cet endroit. En plus certains photographes font des timelapse, ce qui m’empêche de bien tourner autour du lac si je ne veux pas les gêner. Tant pis, on se contentera déjà des beaux reflets au milieu des petites herbes du lac.

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer

photo montagne arves col croix fer

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer

photo montagne alpes randonnee rando lac guichard aiguilles arves col croix fer



Nous retournons ensuite au Scudo, et basculons côté Savoie. Une longue route en Maurienne nous mène jusqu’à Bonneval sur Arc, puis nous attaquons la montée du col de l’Iseran, où nous passerons une nuit très tranquille et solitaire avant la rando du lendemain.

Toutes les photos sont dans l’album photos du lac Guichard.

Refuge des Souffles et lac Lautier

par *V* ~ Dimanche 25 octobre 2015

Date 24 et 25 octobre 2015
Dénivelé positif 1er jour : 900 mètres
2ème jour : 450 mètres
Altitude maxi 2423 mètres
Durée 1er jour : 2h40
2ème jour : 7h
Météo Nuageux
Carte IGN 3336 ET Les Deux Alpes - Olan - Muzelle - PN des Écrins
Accès Grenoble, La Mure, Corps. S'engager ensuite dans la vallée du Valgaudemar, parking juste avant le village de Villar Loubière.


C’est désormais presque un rituel : à l’automne nous partons un week-end au calme, en refuge non gardé, profiter des dernières couleurs avant la neige. Après le refuge de Font Turbat et le refuge de Vallonpierre, nous voici une fois de plus dans le massif des Ecrins et la vallée du Valgaudemar.
Les dernières semaines ont été plutôt calmes, la faute à un mal de dos récalcitrant. On décide donc d’y aller en douceur. Pour le premier jour, on se contente d’une montée assez courte au refuge. Le sentier a été récemment retracé et monte en lacets assez raides, mais réguliers.
On gagne régulièrement de l’altitude, en admirant les couleurs d’automne déjà assez avancées. On admire de belles formations géologiques de l’autre côté du vallon : des orgues verticales, creusées par l’érosion des schistes.

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar orgues

photo montagne alpes ecrins valgaudemar



On traverse une forêt clairsemée, puis le refuge apparaît juste à la lisière de la forêt. La nuit arrive vite, on occupe la soirée avec un peu de lecture, tout en faisant chauffer un poêle bien efficace ! Après un gros dîner, je tente quelques photos d’étoiles, mais le ciel voilé et le trépied branlant ne me laissent pas vraiment d’occasion.

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar refuge souffles

photo montagne alpes ecrins valgaudemar refuge souffles



Après une bonne nuit de sommeil, nous montons en direction du col des Cochettes puis du lac Lautier, que nous atteignons facilement en 1h30 de marche.

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar lac lautier

photo montagne alpes ecrins valgaudemar lac lautier



On continue jusqu’au col de Colombes. Le Pic Turbat au-dessus de nous est bien sec alors que nous pensions trouver de la neige. La montée jusqu’au sommet est tentante, mais il ne faut pas trop forcer sur le dos encore convalescent. On se réserve donc le sommet pour une autre fois, ce sera sans doute l’occasion de faire une belle traversée jusqu’au refuge de l’Olan. On vagabonde sur les crêtes autour du col de Colombes. Malgré le ciel bien blanc, la vue est assez dégagée, et le panorama sur l’Olan et le Sirac sont superbes.

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar Olan

photo montagne alpes ecrins valgaudemar



On redescend au col des Cochettes puis on fait une belle boucle sauvage passant par la cabane du Lautier, avant de retrouver notre sentier de départ.

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar

photo montagne alpes ecrins valgaudemar



Ainsi se termine notre traditionnelle rando-refuge automnale, encore une belle boucle !
Toutes les photos sont dans l’album photos du refuge des Souffles.