Archives de la Catégorie 'Via ferrata'

Via ferrata de l’Aiguillette du Lauzet

par *V* ~ Dimanche 10 juillet 2016

Date 10 juillet 2016
Cotation PD
Altitude maxi 2611 mètres
Dénivelé 900 mètres
Longueur 1500 mètres
Durée approche 1 heure
Durée via ferrata 3h
Durée retour 1h45
Météo Soleil
Accès Depuis Briançon, prenre la route du col du Lautaret.Peu après Monetier les Bains, se garer au pont de l'Alpe


C’est le début des vacances d’été ! Pour une fois, nous sommes dans les premiers à partir. Pas de gros voyage prévu pour cette année, car nous avons eu notre dose avec la Nouvelle-Zélande à Noël. Nous avons prévu 3 semaines et multi-activités dans les Alpes avec le fourgon.
Notre première étape se situe dans les Ecrins. L’accès à la Grave étant encore limité à la route de secours du Chambon, on préfère passer par la Maurienne et le col du Galibier. Il fait grand beau, la vue est belle. Nous posons notre camp de base au camping de Villar d’Arène. Le coin est plutôt calme puisque la route départementale est peu empruntée depuis que le tunnel du Chambon est fermé.

Pour notre premier jour de vacances, on ne se presse pas trop le matin. On bascule de l’autre côté du col du Lautaret, et on laisse le fourgon au parking du pont de l’Alpe. Nous avons prévu un parcours à mi-chemin entre la rando, la via ferrata et l’escalade.
Une heure de randonnée à travers de beaux alpages nous permet de rejoindre les chalets de l’Alpe du Lauzet.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



Juste au-dessus d’un éboulis, nous arrivons à un premier câble. La via commence par une série des vires, entre sentier et rochers.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



Une belle traversée aérienne nous emmène à une petite descente où l’on dérange un bouquetin en pleine sieste. Il nous faut faire attention aux chutes de pierres, provenant de purges naturelles ou des nombreux bouquetins ! Les bouquetins sont là chez eux, ils sautent avec aisance entre les vires rocheuses.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



On attaque la montée au travers d’une boîte aux lettres bien étroite, avant de s’offrir une pause pique-nique au milieu d’un beau décor.
La via consiste ensuite en une longue ascension sans surplus d’équipement : les barreaux ne sont là que lorsqu’ils sont nécessaires. On essaye de ne pas s’aider du câble, et le moins possible des barreaux. La sortie s’apparente alors à une petite course de montagne avec des pas d’escalade facile dans le 2-3. L’ambiance dolomitique et assez haute-montagne est très chouette. Un passage peu avant le sommet où l’on randonne sur une courte portion caillouteuse sans câble nous emmène au ressaut final.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



A 14h20 nous sommes au sommet, soit 3h de parcours depuis l’attaque. On savoure un beau panorama sur les Cerces et les Ecrins.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



1h45 nous sera nécessaire pour redescendre à la voiture par un joli sentier au milieu des alpages fleuris.

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet

photo montagne alpes ecrins via ferrata aiguilette lauzet



Nous passerons la soirée au pub de la Grave, avec des excellentes pizzas et la défaite de la France en finale de l’Euro de foot.

Quelle bonne première journée de vacances ! C’était vraiment une des plus belles via ferrata que nous ayons eu l’occasion de parcourir ! On ne peut que recommander de lui rendre visite, mais attention à l’ambiance : il n’y a rien de très vertigineux mais on est plus proche d’une ambiance montagne que d’un parcours d’aventure bien équipé à 10 minutes de la voiture. Il faut également faire attention à la longueur : sans trop traîner on a mis 3h dans la via, pause pique-nique d’environ 30 minutes. Ne pas négliger le retour non plus, qui est bien long.
Une vraie belle et longue journée en montagne !

Dent du Chat et via ferrata du Roc de Cornillon

par *V* ~ Dimanche 15 mai 2016

Date 15 mai 2016
Dénivelé positif 1060 mètres
Altitude au sommeti 1390 mètres
Durée 7h30
dont 2h45 pour monter au sommet,
et 1h15 pour la via ferrata
Cotation via ferrata AD+
Météo Soleil
Carte IGN 3332 OT Chambéry Aix-les-Bains Lac du Bourget
Accès Depuis Lyon rejoindre St Genix sur Guiers, Yenne puis Chevelu. Se garer au niveau du hameau de Servagette.


L’objectif d’aujourd’hui est clairement affiché : se refaire la « caisse » et les cuisses après la pause de l’hiver, en prévision de quelques courses d’alpinisme dans les prochaines semaines. La neige étant encore présente à haute altitude, il faut donc partir bas si on veut avaler du dénivelé. On charge volontairement les sacs à dos, car nous prévoyons de coupler rando et via ferrata.
On démarre part un échauffement tranquille à travers quelques champs et villages. Une fois passé Vernatel, le sentier attaque le raide dans la forêt. Les cuisses chauffent, et on avale le dénivelé assez rapidement. La Dent du Chat est un sommet assez fréquenté, mais ce versant est extrêmement calme, car la plupart des randonneurs choisissent un itinéraire plus court au départ du col du Chat. La végétation n’est pas trop dense, on aperçoit régulièrement de jolies vues sur le Bugey et l’avant-pays Savoyard.

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



Quelques bouts bien raides plus tard, nous arrivons au col de la Vacherie. De là, nous empruntons les crêtes jusqu’à contourner le sommet. Quelques échelles et câble facilitent le franchissement des dernières difficultés. La vue au sommet est superbe. En effet, malgré l’altitude modeste, le sommet est bien dégagé de ses voisins, et la vue porte donc très loin : Mont-Blanc, Aravis, Bauges, Chartreuse, Belledonne, l’immense lac du Bourget… Presque toutes les Alpes du Nord sont visibles à l’est, sans parler des plaines et sommets plus modestes à l’ouest. Voilà un panorama parfait pour la pause pique-nique !

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



On repart par le même sentier, et on continue la longue crête jusqu’à rejoindre le Roc de Cornillon, où se situe une belle via ferrata, réputée aérienne. L’escalade nous a habitué au « gaz », on ne craint donc pas trop le vide, même si les premiers pas sur les fines planches sont toujours impressionnants. On contourne ainsi progressivement la falaise, jusqu’à arriver à une échelle qu’il faut descendre face au vide, puis un petit passage « boîte aux lettres » en tunnel à travers la roche. La suite est plus facile, mais ça bouchonne un peu avec la fréquentation. Entre les enfants qui hurlent (à priori le petit Colin n’a pas trop aimé l’expérience de la via…), et les kékés qui veulent faire un chrono record sans assurage, le public est pour le moins varié…

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



La vue sur le lac du Bourget tout au long de la via est superbe. On rejoint facilement le départ, mais la journée n’est pas terminée ! Il reste encore à rejoindre le col du Chat, puis à descendre dans la forêt. La fatigue commence à se faire sentir, mais nous descendons malgré tout assez efficacement.

photo montagne alpes jura chartreuse epine randonnee rando dent du chat via ferrata roc cornillon



Voilà une bonne grosse journée terminée ! Nous sommes contents de voir que nous avons gardé une bonne forme physique malgré peu d’entraînement cet hiver. Nous voilà fin prêts pour attaquer l’été !

Quelques photos supplémentaires sont dans l’album photos de la Dent du Chat.

Via Ferrata à Valloire – le Poingt Ravier

par *V* ~ Samedi 14 novembre 2015

Date 14 novembre 2015
Cotation PD
Altitude maxi 1650 mètres
Dénivelé 200 mètres
Longueur 600 mètres
Durée approche 5 minutes
Durée via ferrata 1h15
Durée retour 25 minutes
Météo Soleil parfois voilé
Accès Depuis la vallée de la Maurienne, monter à Valloire, traverser la station en direction du col du Galibier et se garer au parking de la Borgée, à gauche après un pont (parking commun à 2 via ferrata). On peut aussi s'engager après le pont sur la petite route longeant le torrent rive gauche et se garer quelques centaines de mètres plus loin (panneau via ferrata peu visible).


Après quelques jours de vacances bien sympathiques, et avant de quitter la Maurienne, on décide de faire une petite via ferrata. Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas pratiqué l’activité, préférant l’escalade « à mains nues ». Mais nous ne sommes pas trop rigides sur l’éthique, et on prend parfois du plaisir à grimper sur des barreaux ferrés ;)
On quitte l’ombre de la vallée pour trouver le soleil à Valloire, un peu atténué par un voile nuageux persistant. Là encore le village en hors-saison est bien désert.

Après un départ assez vertical, on enchaîne quelques ressauts où les bonnes prises dans le rocher ne manquent pas. Une belle dalle ascendante, un peu aérienne, pimente le parcours.

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier



On arrive ensuite à une section herbeuse sans difficultés, avec une jolie vue sur les montagnes aux alentours.

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier



La dernière partie est facile, juste un enchaînement de quelques ressauts en dalle entrecoupés de portions herbeuses.

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier



On atteint un sommet marqué par des pylônes. Au final la via était courte mais sympa, avec pas mal de contact avec le rocher.
On fait une petite pause non loin en profitant de la vue et de la relative chaleur au soleil. Ces jours de novembre, où la montagne est déserte et la météo encore douce, sont vraiment à savourer !

photo montagne alpes via ferrata valloire poingt ravier



On redescend par un sentier botanique, puis on prend la voiture pour pique-niquer tranquillement au col du Télégraphe. Entre aujourd’hui et il y a 3 jours où nous étions au col de la Croix de Fer, ce long week-end était bien marqué par les grands cols cyclistes (ce qui n’est pas pour déplaire au cyclo du couple).

photo montagne alpes via ferrata valloire col telegraphe



Il ne reste plus qu’à rentrer tranquillement à la maison, non sans avoir fait auparavant un petit détour par le Vieux Campeur de Chambéry, où l’on s’équipe en beaux vêtements de skis à petits prix pour la saison prochaine !

Via ferrata du Diable : les Diablotins et les Angelots

par *V* ~ Mercredi 31 juillet 2013

Date 31 juillet 2013
Cotation PD+ puis PD
Altitude maxi 1355 mètres
Dénivelé 60 mètres
Longueur 900 mètres
Durée approche 5 minutes
Durée via ferrata 1h20
Durée retour 5 minutes
Météo Soleil
Accès Depuis Aussois, descendre au fort Victor-Emmanuel


Nous sommes arrivés hier soir à Aussois où nous allons passer quelques jours de vacances. La matinée est consacrée à régler quelques affaires en prévision de nos petites courses d’alpinisme des jours suivants.
Inquiets par une éventuelle fuite de liquide signalée par un passant, on redescend à Modane pour faire le tour des garages. A priori c’était une fausse alerte. Le moteur du fourgon a quand même gagné une petite remise à niveau de liquide de refroidissement à grand coup d’eau déminéralisé (parfum lavande s’il vous plaît !).
Revenus à Aussois, on se dirige vers les via ferrata du Diable, mais nous avons oublié les longes à la maison ! Avec un séjour dans les Dolomites prévu la semaine prochaine, c’est un oubli bien embêtant… On est bons pour repasser à Aussois acheter de nouvelles longes.


Avec tous ces incidents, l’après-midi est bien avancée lorsque nous partons enfin pour la via ferrata des Diablotins. C’est une jolie via, facile, peu physique, mais avec quelques traversées un peu aériennes.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

photo montagne via ferrata vanoise aussois diable diablotins

photo montagne via ferrata vanoise aussois diable diablotins

photo montagne via ferrata vanoise aussois diable diablotins



Nous faisons ainsi le tour d’un des nombreux forts de la région. La sortie est originale, à travers une bouche de canon.

photo montagne via ferrata vanoise aussois diable diablotins



On a mis tout juste une heure donc on enchaîne avec la via ferrata des Angelots. C’est plutôt un parcours d’initiation pour les enfants, mais cela permet d’éviter le sentier de retour. Nous bouclons le parcours en 20 minutes seulement.

photo montagne via ferrata vanoise aussois diable angelots



En 5 minutes, on retrouve le parking. C’était un parcours un peu facile, mais qui nous aura permis d’occuper la journée sans trop forcer, afin de garder notre énergie pour les prochains jours de la semaine !
Pour les sportifs, le site comporte plusieurs autres via assez athlétiques, à tester une prochaine fois peut-être.

Via Ferrata du Bois des Baltuergues

par *V* ~ Samedi 1 septembre 2012

Date 1er septembre 2012
Cotation AD
Altitude maxi 625 mètres
Dénivelé 240 mètres
Longueur 700 mètres
Durée approche 5 minutes
Durée via ferrata 2h15
Durée retour 5 minutes
Météo Soleil et nuages
Accès De Sainte-Geneviève-sur-Argence dans l'Aubrac, prendre la D111 en direction de Benaven sur 3 km. Après une ferme, prendre une piste forestière à droite. Après 3 km de descente plus au moins chaotique, on arrive au parking.

En ce week-end de fin d’été à la météo maussade, on se décide à découvrir une nouvelle région : l’Aubrac, entre Auvergne, Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon.

Rien de tel qu’une petite via ferrata pour tester le relief de la région. La particularité de celle-ci est de former une boucle complète, on descend donc autant que l’on monte, et on démarre par la descente.
Après un départ dans une faille étroite, on entame une série de descentes à travers des murs assez raides, qui font bien chauffer les bras. On évolue dans une forêt avec un petit torrent qui donne une ambiance assez « jungle » ! Le parcours est pimenté de plusieurs passerelles et ponts de singe.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues



Le parcours se sépare ensuite en deux. Les bras un peu cramoisis par la descente des piliers en dévers, on décide de ne pas descendre tout au fond de la gorge, mais de prendre le « raccourci » pour remonter. Un grand dièdre puis une série de petits ressauts nous font ainsi rapidement regagner de l’altitude. Quelques derniers murs et un final facile sur une petite crête nous ramènent au départ.

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues

photo montagne via ferrata aveyron aubrac bois baltuergues



En conclusion, on retiendra que mes bras préfèrent monter que descendre… Mais l’ambiance jungle et le calme du parcours resteront quand même un bon souvenir !