Archives de la Catégorie 'Montagne'

Cabane de Pierre Larron

par *V* ~ Vendredi 16 mars 2018

Date 16 mars 2018
Dénivelé positif 700 mètres
Altitude maxi 1770 mètres
Durée 4h
Météo Soleil, se voilant en cours de journée
Carte IGN 3433 ET St Jean de Maurienne - St Francois Longchamp - Valmorel
Accès Depuis Albertville, emprunter la vallée de la Tarentaise puis monter en direction de Valmorel. Se garer au village des Avanchers (le Vernaz), ou monter jusqu'à la Charmette (départ de ski de fond).


Cet hiver 2018 est vraiment bien enneigé. Quelques centimètres sont encore tombés en moyenne montagne cette semaine. Ce vendredi de RTT propose un court créneau de soleil (plutôt rare cet hiver) entre deux perturbations, c’est donc l’occasion d’aller faire prendre l’air aux skis de rando. Malheureusement les conditions nivologiques sont délicates, avec pas mal de couches fragiles enfouies. On opte donc pour une balade tranquille en forêt.

Au départ du hameau de Vernaz, peu avant Valmorel, on commence par remonter quelques champs. On coupe la route, ce qui nous oblige à un petit déchaussage puis re-chaussage.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete



On trouve ensuite une piste damée, mais on préfère continuer à remonter à travers champs. On atteint ensuite une forêt plus dense au niveau du chalet des Bachals.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete


On continue en balcon, par le sentier d’été. Les arbres de la forêt sont légèrement saupoudrés de la dernière chute de neige, l’ambiance est belle. On rejoint une piste qui mène rapidement au belvédère de Pierre Larron, permettant d’admirer la vue sur la Tarentaise et le Beaufortain.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete


On revient sur nos pas pour monter à la cabane forestière de Pierre Larron. Elle est presque cachée par la couche de neige encore épaisse à cette altitude !

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete



On pique-nique à la cabane. On aurait pu monter plus haut, jusqu’à la crête menant à Crêve Tête, mais l’heure est un peu tardive et le devoir nous appelle en vallée. On entame la descente, d’abord sur une piste, puis à travers champs. Il fait chaud, on brasse de la soupe ! La neige n’est pas très agréable… Fatiguées de brasser, on triche un peu en empruntant une piste de ski de fond damée.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise lauzière cabane pierre larron creve tete


On déchausse à nouveau pour traverser une route goudronnée, puis on termine en se forçant tout de même à skier à travers champs au lieu de céder à la facilité des pistes de ski de fond.

Ce n’est pas la plus belle sortie de l’hiver, mais voilà tout de même un RTT du vendredi bien optimisé, avant d’enchaîner avec 2 jours de ski entre amis plus mécanisés et moins ensoleillés.

Dos de Crêt Voland et Le Verdet

par *V* ~ Dimanche 25 février 2018

Date 25 février 2018
Dénivelé positif 720 mètres
Altitude au sommet 2293 mètres
Durée 5h20
Météo Brouillard, puis soleil, puis brouillard à nouveau
Carte IGN 3534 OT Les Trois Vallées - Modane - Parc National de la Vanoise
Accès Depuis Moûtiers, rejoindre St Martin de Belleville. Dans le village, tourner à gauche en direction du hameau de Bérenger. Parking au hameau.

Après une bonne journée de ski de piste hier aux Contamines-Montjoie, on décide d’aller se décrasser « by fair means » en ski de randonnée, au dos de Crêt Voland. Comme son nom ne l’indique pas, c’est un sommet, non pas au-dessus de Crest Voland en Val d’Arly, mais en Vanoise entre la vallée des Belleville et celle de Méribel.
Sur la route, on trouve le brouillard peu avant St Martin de Belleville. On s’arrête donc dans un café en espérant que le brouillard va se lever… Les webcams indiquent une limite brouillard-soleil vers 1700 mètres d’altitude, ce qui nous laisse donc espérer une bonne partie de la rando sous le soleil.

On démarre tardivement du hameau de Bérenger. Les premiers mètres sont déjà assez raides et font chauffer la machine. On tarde à traverser le brouillard, mais on voit enfin le ciel bleu aux alentours de 1800 mètres.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


Les pentes sont faciles, aucune conversion n’est nécessaire. La rando est bien fréquentée, mais on fait quand même quelques bouts de trace sur une neige croûtée pas toujours très agréable.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


On arrive enfin au sommet du Dos de Crêt Voland. La montagne est calme, il n’y a pas un souffle de vent, on est bien là ! Dessous, les vallées sont dans la brume.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet



On attaque un long sentier en crête très tracé. Les descentes, peaux sur les skis, se succèdent aux courtes montées. On fera ainsi une petite centaine de mètres de dénivelé « en rab ». Le brouillard remonte et nous enveloppe parfois, attaquant notre motivation.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


Peu après le col de Jean, le soleil revient en force, ce qui nous motive à gravir les dernières bosses en direction du Verdet. On tire un peu la langue sur les derniers mètres, mais on finit par rejoindre le sommet, alors que nous sommes à nouveau enveloppés de brume.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


Un télésiège de Méribel est planté au sommet, mais il semble bien vide aujourd’hui. Tant mieux pour nous ! Malgré les nombreuses traces, nous n’aurons croisé que 2 groupes aujourd’hui.
Le pique-nique est vite avalé, et nous nous équipons pour la descente.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


Le soleil reperce à nouveau, ce qui nous permet de profiter pleinement des premiers mètres de descente sur la crête, avec une neige plutôt douce sur fond dur.

Au point 2123, on plonge dans le vallon en traversée, et on trouve rapidement une purée de poix d’anthologie. Dans ces conditions, la descente est longue, fatigante, pas agréable du tout ! Heureusement, quelques arbres nous permettent d’avoir des petits points de repères et une vague idée de la pente. On ne voit pas plus loin que le bout des spatules et l’écran du GPS… Les traces de skieurs combinées au GPS nous confirment que nous arrivons malgré tout à maintenir le bon cap. On s’arrête tous les 20 mètres pour réfléchir au point suivant. C’est laborieux ! Tout ce blanc donne le tournis et envie de vomir… Quelques chutes plus tard, nous atteignons les chalets des Dogettes. On retrouve une piste dure, tracée à la motoneige. On décide donc de quitter les skis, et de finir à pied. C’est la solution la moins désagréable !

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie vanoise dos cret voland verdet


On arrive enfin sans encombre au parking. Il nous aura fallu 1h30 pour descendre 700 mètres de dénivelé (dont 1h pour faire 1km de distance), c’est loin d’être un record de vitesse. Mais compte-tenu des conditions, il était difficile de faire mieux.
Il faudra revenir pour profiter de ces belles pentes, qui doivent être très agréables à skier avec une meilleure visibilité !

Quelques photos en plus sont dans l’album photos du Dos de Crêt Voland.

Mont de Vorès (ou Tête des 3 Coins)

par *V* ~ Dimanche 18 février 2018

Date 18 février 2018
Dénivelé positif 740 mètres
Altitude au sommet 2066 mètres
Durée 5h
Météo Essentiellement dans le brouillard
Carte IGN 3531 OT Megève - Col des Aravis
Accès Depuis Albertville, emprunter le Val d'Arly. Passer Flumet, Praz sur Arly, puis tourner à droite en direction de Cassioz et rejoindre le parking de Leutaz


Après une petite chute de neige hier, la météo annonce un temps moyen mais une mer de nuages vers 1800 mètres. On se dit qu’on a notre chance pour tester notre matos, fraîchement acquis la veille.
Départ de le Leutaz, entre Megève et Praz sur Arly. La piste est plus ou moins damée par les motoneiges. Nous démarrons les premiers sous une météo couverte, mais nous sommes très vite rattrapés par quelques avions de chasse. Pas grave, nous continuons à travers la forêt avec notre rythme tranquille. Une clairière nous permet de faire une montée plus raide, puis on rejoint à nouveau la piste qui monte tranquillement.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores


On arrive ensuite à un joli vallon. Les pistes de Praz sur Arly sont visibles sur notre droite, mais peu gênantes. On remonte le vallon dans la brume. La trace monte raide sur la gauche en direction du Sangle, mais la zone est censée être protégée pour les tétras-lyres. On reste donc dans le vallon, on descend traverser la rivière, puis on passe un petit verrou en remontant quelques dizaines de mètres sur une piste de ski.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores


On débouche ensuite au pied des pentes finales. On a le plaisir de faire la trace dans une belle neige au milieu des sapins. Dommage que la visibilité soit parfois quasi nulle ! Le plafond nuageux est plus haute qu’annoncé. Le soleil perce parfois timidement, nous laissant espérer enfin une éclaircie et la vue promis sur le Mont Blanc, mais ce sera peine perdue.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores


On fait la pause pique-nique au point 2039 mètres en espérant que les nuages vont enfin se dissiper. Bonheur, au redémarrage, on voit enfin notre objectif et une belle crête ! Après une courte descente, on attaque cette dernière difficulté, sur une neige dure, soufflée par le vent. Malheureusement les nuages nous entourent, nous n’aurons pas la vue tant espérée.
Le GPS indique 820 mètres de dénivelé positif, pas si mal pour notre première sortie en autonomie, hors club. L’analyse de la trace GPS à la maison nous dira aussi qu’on s’est probablement arrêté quelques mètres avant le vrai sommet du Mont de Vorès (la faute au brouillard qui nous a induit en erreur !) mais chuuuut…

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain val d'arly mont de vores



Arrivés au sommet, on ne traîne pas. A peine les peaux enlevées, on attaque la descente. On retrouve bientôt nos 20 cm de poudreuse pour nous tous seuls. La neige est super agréable à skier, mais le manque de visibilité m’empêche un peu d’en profiter. On emprunte rapidement la piste de ski, puis on retrouve notre itinéraire de montée et une neige bien moins bonne… Tant pis, on ne va pas se plaindre. On retrouve la voiture seulement 45 minutes après avoir quitté le sommet, après notre descente à un rythme tranquille. Malgré la fréquentation de cet itinéraire, on aura réussi à faire nos traces relativement tranquillement.

Il est 14h, c’est presque trop tôt pour rentrer ! On flâne donc un moment dans les rues chics de Megève, avant de rentrer à la maison savourer un thé et un bain chaud bien mérités.

Une très belle rando, qu’il faudra refaire pour apprécier pleinement la vue !

Dôme de Vaugelaz

par *V* ~ Samedi 10 février 2018

Date 10 février 2018
Dénivelé positif 825 mètres
Altitude au sommet 2217 mètres
Durée 5h30
Météo Essentiellement dans le brouillard
Carte IGN 3532 OT Massif du Beaufortain - Moûtiers - La Plagne
Accès Depuis Albertville, emprunter la vallée de la Tarentaise. Monter à la Côte d'Aime puis rejoindre le plan du pars (petit parking pour ski de fond).

En ce premier jour des congés d’hiver, les vacanciers s’entassent sur les routes de Tarentaise… Nous, on préfère faire chauffer les cuisses pour traverser la couche nuageuse et chercher le soleil ! Direction le Dôme de Vaugelaz, au-dessus du village d’Aime.
Après un court départ dans la forêt ponctué de conversions un peu scabreuses, nous rejoignons rapidement les alpages, parsemés de beaux chalets. Nous sommes coincés entre deux couches nuageuses. Une courte éclaircie nous permet de profiter du paysage, mais elle ne durera pas.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain tarentaise aime dome de vaugelaz

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain tarentaise aime dome de vaugelaz

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain tarentaise aime dome de vaugelaz



La neige croûtée ou soufflée par le vent n’est pas bien agréable à skier et ne laisse pas présager un bon moment à la descente… Le brouillard atteint le sommet du Dôme de Vaugelaz avant nous. Le sommet est un vaste replat. Nous pique-niquons rapidement dans le blanc, sans aucune vue. Quelle dommage car le panorama est censé être magnifique… Il faudra revenir pour vérifier cela.

On descend en mode « jour blanc » les premiers mètres. Heureusement, la visibilité s’améliore ensuite, mais la qualité de la neige laisse à désirer. On descend essentiellement sur une neige croûtée, plus ou moins travaillée par le vent et les précédents passages. Tout l’équipe en bave bien, nous n’avons pas fière allure ! Ça s’améliore un peu vers le bas. Pour éviter de descendre le sentier étroit en forêt que nous avons emprunté à la montée, on tire un peu au nord. On déchausse un moment le temps de remonter un sentier, puis on retrouve une large piste en mode « piste verte » qui nous ramène sans difficultés au parking.

Malgré les difficultés, la journée aura été formatrice et instructive. On espère bientôt retrouver de meilleures conditions pour plus de plaisir !

Refuge du Nant du Beurre

par *V* ~ Samedi 3 février 2018

Date 3 février 2018
Dénivelé positif 760 mètres
Altitude maxi 2079 mètres
Durée 6h
Météo Averses de neige, brume, quelques éclaircies...
Carte IGN 3532 OT Massif du Beaufortain - Moûtiers - La Plagne
Accès Depuis Albertville, emprunter la vallée de la Tarentaise. A la Léchère, monter en direction de Grand Naves. Parking dans le village.

On poursuit notre apprentissage du ski de rando. Aujourd’hui, nous prenons la direction du refuge du Nant du Beurre, au-dessus de Grand Naves. C’est un versant du Beaufortain côté Tarentaise que nous ne connaissons pas du tout. La météo s’annonce correcte. Finalement, nous aurons de fines chutes de neige tout au long de la journée, mais sans jamais être trop dans le brouillard. Avec -7°C au départ, et -18°C au sommet, on ne va pas trop transpirer ! Heureusement, il n’y a pas de vent.

On commence par remonter un sentier en forêt. Le paysage est féérique, les chutes de neige d’avant-hier ont bien blanchi les arbres. Le sentier est parfois raide, on apprend à bien mettre son centre de gravité au-dessus des chaussures pour ne pas glisser. Quelques traversées de ruisseau pimentent le parcours.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre



On quitte enfin la forêt pour un large vallon. Une piste damée par les motos neige monte au refuge, mais on met un point d’honneur à ne pas l’emprunter. Après tout c’est plus agréable de monter en petits virages dans la poudreuse. Après les fortes de chutes de janvier, cet hiver 2018 semble bien parti pour être chargé en neige !

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre



Quelques éclaircies nous laissent espérer que nous allons pouvoir admirer un peu mieux le vallon… Mais elles ne sont que de courte durée. Le brouillard nous enveloppe à nouveau alors que nous approchons du refuge.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre



Quelques conversions plus tard, on arrive au refuge, qui est gardé. Nous aurons mis 3 heures à monter, à un rythme bien tranquille. Je ne suis pas fatiguée, j’aurais presque pu continuer plus loin jusqu’au Grand Crétet, c’est le métier qui commence à rentrer. Mais certains réclament une pause et ne tardent pas à nous convaincre. On se met au chaud pour pique-niquer au refuge et nous sécher un peu.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre



Après une longue pause, on redescend dans la poudreuse… Pas facile de skier cette neige de cinéma ! Les cuisses chauffent, et les chutes en roulé boulé dans la neige s’enchaînent… 30 à 40 cm de poudreuse reposent sur un fond plus dur, et on prend conscience que cette couche nous ralentit vite dès que la pente faiblit. Il faut même pousser sur les bâtons pour franchir quelques bosses et traversées.

photo montagne alpes randonnée rando ski savoie beaufortain grand naves refuge nant du beurre



Malgré tout on descend vite, et les randonneurs en raquettes nous envient ! On coupe à quelques endroits une piste de ski de fond, et on enchaîne les descentes dans les champs mais aussi les gamelles ! (4 au total pour moi, et 2 pour Monsieur… on a des progrès à faire !). Les cuisses brûlent et tout le monde dans le groupe a droit à ses quelques chutes réglementaires, ça nous rassure un peu sur notre niveau. Quelques pentes plus raides nous impressionnent, mais finalement une fois dedans on retrouve presque des sensations de ski de piste, et ça passe plus facilement que prévu.
Voilà encore une belle sortie, où finalement j’ai pris plus de plaisir à la montée qu’à la descente… Mais avec un peu d’entraînement, le ski en poudreuse devrait finir par devenir un régal.

D’autres photos sont dans l’album photos du Refuge du Nant du Beurre.