Archives de septembre 2017

Escalade dans le Bugey avec les cousins

par *V* ~ Samedi 30 septembre 2017

Dans la belle-famille, nous sommes assez nombreux à aimer grimper. A présent que tout le monde est bien installé dans la région, c’est l’occasion d’aller enfin partager un bout de rocher ensemble. Nous voici donc partis à 7 cousins (et pièces rapportées) à l’assaut des falaises du Bugey. Les niveaux sont très hétérogènes : du petit grimpeur de 5 au cousin diplômé guide de haute montagne qui envoie du gros…

Samedi, nous grimpons à Virieu-le-Grand, sur un beau calcaire. Au pied des voies, les buis ont été dévorés par les pyrales… Malheureusement la pluie arrive plus tôt que prévu, et nous serons obligés de passer rapidement à l’étape suivante (apéro, sieste, re-apéro puis raclette).

photo montagne alpes escalade bugey virieu le grand

photo montagne alpes escalade bugey virieu le grand


Dimanche, nous allons sur un petit site confidentiel… Afin de respecter le choix des ouvreurs (qui ont fait un super boulot, notamment sur le nettoyage du bas des voies), nous resterons volontairement discrets sur la localisation. Le matin, nous enchainons quelques voies dans le 5. Je suis contente de prendre du plaisir dans un 5c assez physique. Après un bon pique-nique, nous attaquons le dur : les garçons les plus forts dans le 7, les autres dans un 6b bien fin qui m’occupera un très long moment… Mais je suis bien contente d’avoir réussi ce qui doit être probablement mon premier 6b en extérieur !

photo montagne alpes escalade bugey virieu le grand

photo montagne alpes escalade bugey virieu le grand

photo montagne alpes escalade bugey virieu le grand


Ainsi se termine un super week-end en famille, avec au moins autant d’apéros que d’escalade, mais on a hâte de remettre ça !

Automne au col de l’Arpettaz

par *V* ~ Vendredi 29 septembre 2017

Les couleurs d’automne semblent en avance cette année. J’ai envie d’en profiter sans faire beaucoup de route. Le col de l’Arpettaz, au pied du Mont Charvin, semble bien adapté : un beau cadre dégagé, mais avec suffisamment d’arbres pour faire de la couleur. J’y monte en repérage un soir après le boulot, sans l’appareil photo : bingo, les couleurs sont bien là. Par chance le vendredi soir suivant la météo semble belle. J’ai un peu de temps devant moi, c’est donc parti pour une soirée photo !

Depuis Ugine la route compte un nombre incalculable de lacets. On s’arrête profiter de la lumière dorée dans les bois.

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz



On arrive enfin au col de l’Arpettaz, dans les alpages. Quel calme et quel beau paysage ! Les couleurs sont « à point ». Le Charvin surveille les fermes d’alpage.

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz



La vue porte assez loin : on est au pied des Aravis, mais aperçoit aussi les Bauges, le Beaufortain, la Lauzière, le bassin albertvillois. Le Mont Blanc joue à cache-cache avec les nuages. On pourrait monter au sommet voisin de Praz Vechin mais la vue est déjà tellement belle ici que l’on préfère rester se balader autour du col.

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz



Bref, une belle soirée passée en montagne !

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz

photo montagne alpes randonnée rando savoie aravis albertville ugine col arpettaz



Toutes les photos sont dans l’album photos du col de l’Arpettaz.

Balade à Marthod – Fort de la Batterie

par *V* ~ Dimanche 24 septembre 2017

Date 24 septembre 2017
Dénivelé positif 250 mètres
Altitude maxi 1444 mètres
Durée 1h30
Météo Soleil
Carte IGN 3531 OT Megève - Col des Aravis
Accès Depuis Albertville prendre la direction d'Ugine. Monter au village de Marthod puis traverser plusieurs hameaux jusqu'au parking final des Rafforts (fin de route non déneigée en hiver).


Un peu la flemme de se bouger en ce dimanche, on se décide donc pour une petite balade près de la maison. La route au-dessus de Marthod est jolie, avec un beau panorama sur le Mont Charvin. On laisse la voiture au parking du Raffort. On emprunte une piste, d’abord très raide, puis ensuite en balcon au-dessus d’Ugine. Les couleurs d’automne sont déjà là.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod


Le Mont Blanc au loin est caché derrière les nuages. Au col de l’Alpettaz, la vue se dégage, et on profite d’un beau panorama : Mont-Blanc, Beaufortain, Vanoise, Aravis…

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod



On atteint bientôt la Batterie. Malheureusement le fort est fermé, on ne peut pas aller jusqu’au bout de la crête pour admirer la vue depuis le belvédère. Malgré tout la vue est belle, on aperçoit la belle pyramide caractéristique du Mont Charvin, le col de l’Arpettaz… Et en bas c’est Ugine et le boulot.

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod

photo montagne alpes randonnée rando savoie bauges albertville fort batterie marthod



Après avoir continué quelque peu dans la forêt, on fait demi-tour, et on rentre alors que le sentier est déjà à l’ombre. Les jours raccourcissent vite ! Il faudra revenir en hiver pour avoir un panorama moins bouché par les arbres, ou bien en été pour faire une belle boucle passant par la Dent de Cons.
On repère quand même au passage un petit site d’escalade dans la forêt, qui n’a pas l’air bien facile, mais il faudra quand même revenir pour tester ça !

Escalade à Notre Dame du Pré

par *V* ~ Samedi 23 septembre 2017

Les journées raccourcissent vite en automne, mais il reste encore un peu de temps avant que la neige et l’hiver recouvre les montagnes. La météo est belle, c’est l’occasion d’aller grimper en moyenne montagne. Pas assez entraînés pour une grande voie, on préfère passer l’après-midi sur un site de couenne.

Le site de Notre Dame du Pré, au-dessus de Moutiers en Tarentaise, offre des voies de tous niveaux, c’est parfait. C’est un joli site familial. Le village offre une très belle vue sur les montagnes environnantes. C’est aussi l’occasion de découvrir que la Tarentaise, ce n’est pas qu’une moche route menant aux usines à ski !

photo montagne alpes escalade savoie vanoise tarentaise notre dame du pré



Les relais sont rapprochés, on « triche » donc plusieurs fois en équipant des voies depuis du plus facile à côté… On termine par un joli 6a+ bien fin, ce qui nous rassure sur notre niveau : malgré la pause de ces derniers mois, les sensations commencent à revenir, ça fait plaisir !

photo montagne alpes escalade savoie vanoise tarentaise notre dame du pré

Grande Lanche

par *V* ~ Samedi 16 septembre 2017

Date 16 septembre 2017
Dénivelé positif 500 mètres
Altitude au sommet 2111 mètres
Durée 3h
Météo Un peu de tout : soleil puis averse de neige
Carte IGN 3432 ET Albertville
Accès Depuis Albertville prendre la direction de Notre Dame des Millières, puis tourner en direction du hameau de Pommarey. Longue piste avec de nombreux lacets jusqu'au chalet de l'Ébaudiaz.

Il y a 2 semaines, après de nombreuses années de recherche et d’hésitation, nous avons changé de maison, amis et boulot, pour nous installer dans les Alpes. Quel plaisir d’habiter là où nous partons en vacances habituellement !
Pour notre première rando depuis notre installation savoyarde, nous choisissons un massif que nous n’avons encore jamais parcouru : celui de la Lauzière. A présent que nous habitons au pied, c’est l’occasion rêvée d’aller y traîner nos semelles. Nous sommes bien rouillés après un été très peu sportif, la reprise sera donc en douceur.

Après plus de 40 virages sur une petite route de plus en plus mauvaise, nous laissons la voiture au chalet de l’Ebaudiaz. On démarre au-dessus de la forêt, dans les alpages. Des petits chiots border collie de la ferme nous accueillent et aimeraient bien partir en balade avec nous…

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche



Après quelques virages sur une piste pour s’échauffer, on attaque du raide, qui restera raide quasiment jusqu’au sommet. La vue est large, bien dégagée, on admire la combe de Savoie et le massif des Bauges face à nous.

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche



On arrive sur une petite croupe, où l’on admire les sommets voisins saupoudrés des premières neiges de la semaine. L’ambiance de fin d’été, voire début d’automne, est bien présente. Nous sommes absolument seuls aujourd’hui, quel calme !

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche



On atteint ensuite rapidement les crêtes, puis le sommet de la Grande Lanche. Les sommets voisins sont de plus en plus dans les nuages, mais nous restons à découvert.

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche



On poursuit jusqu’à la Croix de la Lanche par une petite descente puis une remontée. La croix est sur un petit sommet avec un impressionnant à-pic sur la vallée de la Tarentaise juste en-dessous. Nous aurons mis 1h30 contre 1h50 annoncé sur les panneaux, pas si mal pour une reprise.

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche

photo montagne alpes randonnée rando savoie albertville lauzière grande lanche



On fait une petite pause pique-nique, puis on fait demi-tour pour rejoindre les crêtes. La température est bien fraîche, et une averse de neige « polystyrène » se déclenche alors que nous parcourons la crête au nord de la Grande Lanche. La crête est d’abord un peu « crapahute », puis le sentier s’améliore progressivement. Le parcours est vraiment joli. Le panorama est limité par les nuages, mais la vue porte quand même bien sur les alentours, et les premières couleurs d’automne pointent déjà le bout de leur nez. On bifurque finalement en direction du chalet du Séchon dans une jolie forêt clairsemée.

Voilà pour cette première jolie boucle savoyarde ! Il faudra revenir un autre jour pour parcourir l’ensemble de ces crêtes qui ont l’air franchement très sauvages et très sympas.